Créer une Application Web : le guide du projet réussi

Conseil et stratégie

Les applications web ont révolutionné notre manière d’utiliser des logiciels. Nous étions il y a peu de temps contraints d’installer les logiciels directement sur nos ordinateurs ou serveurs pour les utiliser. Avec l’avènement des applications web, cela a considérablement simplifié l’usage des logiciels et c’est aujourd’hui un excellent levier de digitalisation. Que vous développiez en interne votre application ou que vous la confiez à une agence web , ce guide est fait pour vous !

Merwan El Attar

Édité le 13 janvier 2021

Concevoir une application web : Les étapes essentielles

Qu’est-ce qu’une application web ?

Définition d’une application web

Avant de commencer, qu’est-ce qu’une application web ? Ce sont des logiciels que l’on peut trouver sur des serveurs web et qui sont accessibles grâce à un navigateur web. Un utilisateur n’a donc pas besoin de l’installer sur son ordinateur, il suffit la plupart du temps de se connecter via une page web accessible depuis les moteurs de recherche.

Les applications web s’appliquent à beaucoup de domaines ; petits outils, dispositifs de graphisme, messageries, etc. Elles sont très simples à déployer et à utiliser.

salesforce-logo

Salesforce est un bon exemple d’application web.

Une partie de ces applications web fonctionnent sur le modèle économique que l’on appelle SaaS (software-as-a-Service) : le créateur de l’application est également l’hébergeur. Les utilisateurs de ces applications web paient de façon mensuelle leur accès à la plateforme.

Mais toutes les applications web ne sont pas des Saas. Les réseaux sociaux et les outils développés en interne par les entreprises (applications métier) sont également des applications web. Vous ne payez pas pour un abonnement Instagram, si ?

Les avantages d’une application web

Mais alors pourquoi les applications web intéressent-elles tant ? Car elles apportent de nombreux avantages tels que le fait qu’on puisse les utiliser sur n’importe quel ordinateur de bureau, tablette et appareil mobile. Et, elles fonctionnent également sur tous les systèmes d’exploitations types OS X, Windows 10 et Linux pour ne citer qu’eux.

Pas besoin d’un développement spécifique pour chaque système d’exploitation ou chaque support.

Online-world

On peut donc les utiliser partout dans le monde, à n’importe quel moment du jour et de la nuit et sur n’importe quel dispositif. Si vous pouvez utiliser un navigateur internet (Chrome, Safari, Firefox …), vous pouvez utiliser l’application web.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu, sachez que les mises à jour se font automatiquement pour vous chers utilisateurs ! Pour ce qui est des éditeurs, vous devrez mettre les mains dans le cambouis, mais vous n’aurez pas à effectuer ces mises à jour sur chaque support et systèmes d’exploitations. Vos coûts seront donc réduits !

Application web VS Application native

Les applications natives sont programmées pour une plateforme spécifique. Elles ne pourront donc pas être installées sur une autre plateforme que celle définie préalablement. À moins que vous ne décidiez de reprogrammer votre application pour chaque plateforme, au risque de voir exploser votre budget !

Alors retenez bien : les applications natives dépendent d’une plateforme. Donc si vous souhaitez être présent sur plusieurs systèmes d’exploitations, il faudra soit programmer votre application pour chacun de ces systèmes, soit faire le choix d’une application web.

L’avantage d’une application native , notamment dans le cas du mobile, c’est qu’elle sera plus performante et que l’expérience qu’elle proposera aux utilisateurs sera meilleure car parfaitement adaptée au support utilisé. Elles sont donc intéressantes mais représentent un coût très élevé si vos utilisateurs utilisent des supports différents.

Les applications web fonctionnent sur n’importe quels appareils électroniques avec un navigateur. Il faut donc les programmer une fois pour que l’on puisse les utiliser sur n’importe quel ordinateur, sans téléchargement.

De plus, on peut désormais faire en sorte que les applications web s’adaptent totalement aux tablettes et aux smartphones. On les appelle les Progressive Web Application. Une bonne nouvelle en sachant que les applications natives sont presque obligées de se retrouver sur l’app store.

3 types d’applications web

linkedin-logo

LinkedIn est, comme vous le savez sûrement déjà, un réseau social qui permet de se construire un carnet professionnel et d’entretenir son e-réputation. Vous pouvez poster des contenus, alimenter sa base de contacts, mais aussi observer qui a consulté notre profil et le nombre de fois où notre nom est sorti dans les résultats de recherche. C’est donc une application web, d’ailleurs Linkedin c’est plusieurs applications web dont certaines qui fonctionnent en SaaS : Sales Navigator, Linkedin Recruiter etc.

basecamp-logo

Basecamp est une application web de gestion de projet. Elle est beaucoup utilisée par les professionnels et pour cause : nombreuses sont ses fonctionnalités. On y retrouve notamment un agenda, un gestionnaire de tâches partagées, un espace dédié au partage de documents en tout genre, un lieu de discussion, etc… Un outil idéal pour une collaboration efficace ! Elle fonctionne sur tous les navigateurs et dispose également d’applications pour être utilisée hors du navigateur.

miro-logo

Miro est un outil qui vous permet de créer visuellement n’importe quel projet grâce à ses tableaux, et ce de façon illimitée. Puisqu’il s’agit d’une application web, vous pouvez gérer vos visuels à distance, en y ajoutant des post it ainsi que des tous types de fichiers (images, vidéos, excel, etc…). L’avantage de Miro est qu’il permet de communiquer simplement grâce à ses outils de chat, de commentaires et de visioconférences. L’application profite à fond de sa compatibilité avec tous les supports et le fait qu’elle soit une application web plutôt qu’une application classique rend l’intégration avec d’autres outils très facile.

Les étapes pour créer son application web

Définissez votre idée

Chaque projet débute par une idée. Celle-ci doit être réalisable et conçue d’après un besoin. Pour établir clairement votre idée vous devez passer par :

  • la définition de vos objectifs : pour ce faire, vous devez prendre en considération vos objectifs en termes de gains et les objectifs de vos utilisateurs . En sachant que généralement un internaute utilise une application car elle est utile , amusante ou lui a été recommandé. N’hésitez pas à définir les fonctionnalités que vous souhaitez incorporer dans votre application et à réfléchir à la valeur ajoutée de votre offre.

Cela permettra de voir si votre idée est concevable.

  • La conception d’un MVP : vous devez lister vos fonctionnalités Must Haves (obligatoires pour créer votre application) et vos fonctionnalités Nice to Haves (intéressantes mais vous pouvez vous en passer). Ensuite, réfléchissez à votre produit minimum viable ( MVP ), c’est-à-dire à la version la plus simplifiée de votre application web. Posez-vous les bonnes questions ; Quelles fonctionnalités sont nécessaires ? Quelle spécificité peut devenir un argument de vente ? Quelles fonctionnalités vont ralentir votre application web ? etc.

Réalisez une étude de marché

Une étape importante pour s’assurer que votre application web à sa place sur le marché et répond à un besoin. Il y a deux objectifs à la réalisation d’une étude de marché :

  • Analyser vos concurrents. Vous devez examiner les caractéristiques, les fonctionnalités, le design des applications web concurrentes.

Savoir si votre application web va répondre aux besoins des internautes. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les outils Google Trends (pour voir la popularité concernant certaines recherches) et Google Keyword Planner (pour savoir ce que les internautes recherchent et combien).

Rédigez un cahier des charges

Une fois votre idée clairement définie, il est temps de réaliser votre cahier des charges. Il vous sera utile si vous souhaitez gérer les délais et les coûts liés à la création de votre application web. On doit pouvoir y retrouver :

  • Le cadre : dans cette partie vous devez rappeler le but du projet, les délais à respecter et les coûts que vous avez prévu pour développer votre application web.
  • Les éléments non-fonctionnels : vous pourrez aborder le sujet de la sécurité, des éléments de volumétries attendues (nombre de connexions et quantité d’informations sur l’application). Ou encore le degré d’autonomie souhaité concernant la gestion du contenu.
  • Les spécifications : cette partie va répondre à certaines questions comme ; avec quelles techniques peut-on atteindre les objectifs ? Par quels moyens ? Quelles sont les fonctionnalités à intégrer ?
  • Le design : l’UI et l’UX design, l’ergonomie, l’emplacement des fonctionnalités, le graphisme etc… Pour ce faire, il vous faudra réaliser des Sitemap et des wireframes pour la construction d’un prototype.

L’étape du développement

Enfin, nous y sommes ! Il est temps de se lancer dans la création de votre application web.

JavaScript-frameworks-img

Il existe deux types de développement :

  • Le back-end (côté serveur) : la partie de l’application que l’on ne peut pas voir. On y retrouve la gestion des données et des utilisateurs, la mise en réseau, etc…
  • Le front-end (côté navigateur) : la partie de l’application visible à tous. Elle comprend plusieurs éléments tels que la navigation, le graphisme, les animations, les moyens d’interactions, etc.

Un grand nombre d’outils existent pour vous aider dans la gestion de votre back-end et front-end. Mais rien ne vaut l’expertise des professionnels pour vous accompagner sur des sujets aussi tatillons. Vous gagnerez du temps et la qualité n’en sera que meilleure.

Aussi, lors du développement, pensez bien à tester votre application web durant la phase de recette et remonter les éventuelles anomalies rencontrées. Il s’agit de vérifier que tout est conforme à vos demandes et d’identifier si des ajustements sont à faire.

La phase de lancement

Une fois l’étape de développement terminée, vient le lancement. Mais avant tout, et pour que votre application soit présente sur le web, vous devez vous munir d’un site internet en amont.

Il représente le premier point de contact entre vous et vos utilisateurs. Vous pourrez y créer du contenu autour de votre application web. C’est un outil indispensable !

Pour vous aider à optimiser votre lancement, voici quelques conseils :

  • Travaillez le bouche à oreille pour faire connaître votre application web sans ajouter des coûts supplémentaires à votre budget.
  • Parlez des fonctionnalités plus que de l’application pour être facilement trouvé par vos cibles potentielles.
  • Créez des visuels avec des captures d’écran pour donner envie aux internautes et une idée de son fonctionnement.
  • Proposez un essai gratuit pour inciter vos cibles à prendre en main votre application web et les pousser à acheter un abonnement par la suite.

FAQ

Quels hébergements web choisir pour son application web ?

Lorsqu’il s’agit de choisir l’hébergement pour votre application web, vous avez deux solutions : le on-premise et le Cloud (IaaS, CaaS, PaaS).

Le on-premise, ou auto-hébergement, est le fait d’avoir son serveur personnel. Cela vous permet d’avoir la mainmise sur votre hébergement. Mais qui dit avoir son propre serveur dit aussi que les coûts qui y sont liés sont à votre charge, et cela peut vous coûter très cher.

Vous pouvez alors choisir les solutions du cloud : IaaS (à configurer par vos propres moyens), CaaS (moyens standards pour gérer votre hébergement) et PaaS (configurations et gestions prises en main par la solution).

Combien coûte la création d’une application web ?

Pour déterminer le coût de développement pour votre application web, analysez la difficulté de votre projet. Plus votre application web sera complexe, plus le budget qui lui sera alloué augmentera. Pour vous aider, identifiez en premier lieu les fonctionnalités vitales pour votre application, et dans un second temps vous y ajouterez, ou pas, certaines spécificités selon votre budget restant.

Également, observez le coût humain que va engendrer votre application web. Vous allez devoir faire appel à des designers, des développeurs, des testeurs, etc. Plus leur expertise sera élevée, plus vos coûts augmenteront.

Et enfin, pensez aux dépenses qui peuvent survenir après la réalisation de l’application web.

Quel est le temps estimé pour la création d’une application web ?

Le temps pour créer une application varie énormément en fonction du projet et de ses spécificités. Selon les différentes phases (conception graphique, développement backend, développement frontend, phase de recette, etc) et de leur complexité, les délais pour construire une application web peuvent être plus ou moins importants.

Quels outils peut-on utiliser pour créer une application web ?

Différents outils existent pour créer son application web. Nous avons, entre autre :

  • Laravel : si votre but est de créer une application web qui met en avant du contenu, qui vend des produits, ou des services, Laravel est l’outil qu’il vous faut ! Il vous permettra de réaliser vos projets grâce à son modèle MVC (Modèle-Vue-Contrôleur).
  • Angular : Angular est l’outil indispensable pour le développement web de votre futur outil métier, de votre solution SaaS ou tout autres logiciels web sur-mesure.

Comment choisir la bonne agence ?

Partez de vos objectifs pour définir quels prestataires vous correspondent le mieux.

N’hésitez pas à aller regarder les créations de vos prestataires. Elles vous aideront d’une part à savoir si la qualité est au rendez-vous, et d’autre part si l’agence peut répondre à vos besoins en termes de fonctionnalités. Les outils que vos potentiels prestataires utilisent peuvent aussi vous aiguiller sur ce point.