Marion revient sur son onboarding à distance

Marion revient sur son onboarding à distance
Merwan El Attar

Écrit par Merwan El Attar, le 9 juin 2020

Le 11 mai dernier annonçait la fin du confinement, mais aussi les grands débuts du stage de Marion en tant que cheffe de projet 100% en télétravail. Cela fait maintenant un mois qu’elle a rejoint YesWeDev, et pour l’occasion nous avons décidé de faire le point avec elle sur son onboarding à distance.

Bonne lecture ! 🤓

 


 

Hola Marion ! Pour commencer, est-ce que tu peux te présenter toi et ton parcours dans les grandes lignes, s’il te plaît ?

Hello 👋 je m’appelle Marion, j’ai 26 ans et je suis quelqu’un de plutôt curieux. Cela m’a amené à tester et découvrir plusieurs voies professionnelles à la sortie du bac. Je me suis d’abord lancée dans des études en soins infirmiers, avant de changer de branche en intégrant une licence d’histoire. J’ai poussé jusqu’au master de recherche pour terminer mon mémoire et j’ai ensuite changé une nouvelle fois de domaine. Je ne regrette pas du tout ces différentes expériences qui m’ont beaucoup apprises chacune, et qui m’ont permises de découvrir des univers très variés.

 

(Au passage, je salue tous mes confrères et consœurs infirmiers qui ont continué dans cette filière et qui nous ont certainement bien aidés ces derniers mois ! 👏)

 


Est-ce que tu peux expliquer cette réorientation vers le digital ?

J’ai adoré mes études d’histoire, et je reste passionnée du domaine. Toutefois, les deux principaux débouchés, à savoir : le doctorat en recherche ou le métier de professeur d’histoire géographie en collège/lycée, ne me convenaient pas. En cherchant une nouvelle voie, j’ai décidé de creuser du côté d’un de mes loisirs personnels : le web ! 🤩

J’ai tenté ma chance en recherchant une formation dans le domaine, de préférence professionnelle, pour m’insérer au plus vite dans le marché du travail.

 

Comment tu t’es retrouvée en stage chez YesWeDev ?

J’ai rejoint l’école Digital Campus à Rennes où j’ai intégré la Prépa Mastère qui se conclue par un stage de fin d’année (de 4 à 6 mois). Après quelques recherches, je suis tombée sur une annonce de YesWeDev pour un poste de Cheffe de Projet en stage. Je me souviens avoir apprécié leur état d’esprit, en particulier leur lettre de motivation personnalisée qui m’a convaincue à postuler chez eux en janvier. Un mois plus tard, YesWeDev participait à un Speed Recruiting organisé par mon école, j’ai réservé un créneau pour les rencontrer et finalement je les ai rejoint par la suite ! 😎

 

Comment s’est passé ton entretien ?

Très bien ! Je dirais plutôt « mes » entretiens car mon recrutement s’est déroulé en deux temps. Premièrement, j’ai rencontré Jérémy lors du Speed Recruiting de mon école pour en savoir plus sur l’entreprise et pour faire part de ma candidature en direct. Et puis dans un second temps, je suis aller dans les locaux de YesWeDev rencontrer Charles et Johnny pour discuter plus précisément du stage et de ses missions. C’était top car ainsi, j’ai rencontré la quasi-totalité de l’équipe en charge de la gestion de projet.

 

Qu’est-ce qui t’a attiré dans la chefferie de projet ?

Je me suis portée volontaire dans mon école pour être cheffe de projet lors de plusieurs exercices : les Mardis à projet, les Grands Projets et le Challenge 360. L’expérience m’a vraiment plu !

J’adore l’organisation et le travail de planification d’un projet ! Je retrouve des plans et des développements logiques que je faisais en recherche. Je me sens plus à l’aise en vision globale d’un projet qu’en experte sur la technique. J’apprécie particulièrement tout le travail d’accompagnement à réaliser avec le client et l’équipe, dans le but d’atteindre tous les objectifs et de les concrétiser de la meilleure façon possible.

 

Comment as-tu vécu le fait d’attendre deux mois pour enfin commencer ton stage ?

C’était très long… 😔

J’avais hâte de commencer mon stage mais le Covid-19 a été un vrai frein dans la dynamique de ma reconversion. La situation a été incertaine pendant un bon moment, et je craignais de perdre mon stage comme ce qui a pu arriver à certains camarades de promo. Je pense que la période de confinement a été difficile pour beaucoup de monde.

 

Cela fait maintenant un mois que tu as intégré l’équipe. Avec le recul, peux-tu revenir sur ton intégration à distance ?

L’intégration s’est faite aussi bien que possible étant donné les circonstances. J’ai eu la chance d’arriver dans une équipe bienveillante et volontaire pour faire du mieux possible. Tout le monde y a mis du sien pour outrepasser la barrière de la distance et me permettre de travailler correctement. Maintenant, j’ai hâte de pouvoir rencontrer l’équipe en vrai et mettre un visage sur toutes ces voix !

 

Qu’est-ce que ça change pour toi un onboarding à distance ?

Pas mal de choses ! Cela demande d’être réactif et proactif, bien plus qu’en présentiel. Il faut essayer au maximum d’être autonome, d’aller chercher les informations par soi-même et de ne pas les attendre. Par exemple, fouiller dans les ressources disponibles ou proposer son aide lorsqu’on le peut, sans attendre qu’on nous donne quelque chose à faire.

Il faut dire que toute la phase d’observation d’un début de stage est complexifiée, surtout lorsque c’est notre première expérience en entreprise ET dans le métier. Sans compter les nombreuses questions qui demandent soit d’envoyer un message à quelqu’un, soit majoritairement de demander un call, ce qui est bien plus simple pour obtenir des informations mais bien plus intrusif !  

 

Tu as quand même réussi à t’en sortir ?

Oui ! Heureusement pour nous avons trouvé plusieurs solutions pour simplifier les échanges et l’apprentissage.

Nous utilisons beaucoup Discord qui nous permet d’être en vocal de manière prolongée. Chacun travail de son côté en coupant son micro et l’active dès qu’il a besoin de parler. C’est l’idéal car je peux poser mes questions en direct et à voix haute afin que mon collègue puisse me répondre en instantanée, un peu comme si nous étions voisins dans un open space. En plus ça aide grandement a ne pas être livré à soi-même en tant que stagiaire et à réduire les temps morts à la fin d’une tâche.

Le second point fort de cette méthode est le partage d’écran. Je comprends bien plus facilement ce qu’on m’explique lorsqu’il y a du visuel derrière, surtout lorsqu’il s’agit d’apprendre à situer où se trouve tel élément ou telle fonctionnalité. Parfois, il est même possible de laisser le partage d’écran en continue, sans explication, et je retrouve ces temps d’observation silencieuse qui sont nécessaires dans les premiers temps d’un stage.

 

Quel a été l’élément déterminant pour ne pas te perdre lors de ces premières semaines ?

La communication ! A distance, elle est d’une importance capitale. Il est facile de se retrouver un peu démuni parfois, sans savoir vers où se diriger ou quoi faire ensuite, de trouver comment avancer dans son apprentissage. Il est important de parler régulièrement en cas de problèmes ou de réajustement nécessaire. En télétravail je n’ai pas moyen de savoir ce que font précisément mes collègues, et eux ne savent pas précisément ce que je fais : il faut s’informer encore et toujours, et informer les autres encore et toujours.

 

Dernière question : maintenant que tu es installé à YesWeDev, quelles sont tes attentes pour la suite de ton stage ?

Rencontrer mes collègues ! 👨‍👩‍👧‍👦

Plus sérieusement, je suis très contente de mon premier mois de stage, j’ai hâte de continuer jusqu’à avoir un projet sur lequel je serais lead principal et pourquoi pas continuer l’aventure YesWeDev après mon stage. J’ai bien envie d’en savoir un peu plus sur le code tout en essayant d’apprendre les bases de mon côté.

 

Un grand merci à Marion pour toutes ces réponses en lui souhaitant être lead d’un projet prochainement ! 🙏

 

Découvrir d'autres articles

Remote Working : nos bureaux à la maison

Remote Working : nos bureaux à la maison

Écrit par Merwan El Attar, le 9 juin 2020

Face à la problématique du confinement, nous nous sommes posés beaucoup de questions sur les configurations de travail à distance. Après une semaine...

Our story
Comment introduire les juniors chez Yes We Dev ?

Comment introduire les juniors chez Yes We Dev ?

Écrit par Johnny Jobert, le 9 juin 2020

Pour apprendre, il faut prendre des risques. Pour comprendre cette phrase, je dois vous raconter l'histoire de notre première promotion O'Clock...

Our story
Adhérer à Produit en Bretagne ? Aller !

Adhérer à Produit en Bretagne ? Aller !

Écrit par Charles Dupoiron, le 9 juin 2020

Le mois dernier, je me suis rendu dans le nord du Finistère à Brest pour présenter Yes We Dev au phare le plus connu de nos supermarché, Produit en Breta...

Our story