Comment tester son site internet avant de le publier ?

Les astuces techniques

Avant de vous lancer dans le grand bain, il est obligatoire de tester votre site web pour vous assurer que tout fonctionne. Vous venez de terminer l’étape de création de votre site internet, voici l’étape de pré-publication. Elle est non-négligeable car elle vous permet de ne pas avoir de mauvaise surprise le jour du lancement. Du rédacteur au développeur, tout le monde a un rôle clé dans cette ultime étape. Laissez-vous guider, on vous partage tous les points à vérifier avant de lancer votre site internet.

Merwan El Attar

Édité le 10 février 2021

Tester un site web avant sa mise en ligne : la bonne méthode

1. Examiner le contenu de votre site web

Un contenu lisible et intéressant est la pierre angulaire du succès de votre site. Même si votre site web ne possède pas un design somptueux, il se doit de proposer du contenu attrayant et pertinent. Pour faire court, votre contenu doit être de haute qualité, et servir l’intention de l’utilisateur.

L’orthographe et la grammaire

Garder votre contenu exempt d’erreurs de grammaire semble si évident, mais en fin de compte, il est souvent ignoré. La relecture du contenu de votre site signifie que vous montrez du respect à vos visiteurs, que vous vous souciez réellement de ce qu’ils penseront de votre entreprise et de votre produit. Pour rationaliser le processus, utilisez des applications de relecture, comme Language Tool, Grammarly et Hemingway.

language-tool

Il n’y a rien de pire qu’un site truffé de fautes. Prenez le temps de vérifier l’orthographe, les fautes de frappe et la grammaire du site. Pas seulement dans la partie texte de vos articles et de vos titres, mais aussi tout au long de la navigation, des appels à l’action, des boutons, des formulaires, etc.

Vous pouvez impliquer plusieurs personnes dans la relecture et vous assurer que tout est correct. C’est un exercice fastidieux mais indispensable pour la bonne lecture de votre site de la part de vos internautes.

La cohérence de vos pages et de vos liens

Lors de la création de votre site internet, vous créez certainement plusieurs pages. Vous désirez faire vivre votre site le plus rapidement possible, mais par mégarde, vous pouvez oublier de vérifier la cohérence de certains contenus et certaines pages. Armez-vous d’une petite équipe, et assurez-vous que l’ensemble de vos pages est cohérent. C’est toujours désagréable pour l’internaute de tomber sur une page écrite en Lorem Ipsum.

Pensez à vérifier tous vos liens. Il faut être insouciant pour lancer un site en supposant que tous vos liens fonctionnent. Vous devez les vérifier en cliquant à chaque fois dessus. Il peut arriver de faire une faute d’inattention et d’ajouter une URL incorrecte d’un lien externe à votre site.

De plus, réfléchissez au fonctionnement de vos liens. Les nouveaux utilisateurs, comprendront-ils tout de suite qu’il s’agit de liens ? Ils doivent se démarquer d’un texte classique. Si un texte n’est pas un lien, ne le soulignez pas, car il prête à confusion. Et qu’arrive-t-il à un lien si un utilisateur l’a déjà visité ? Imaginez tous les scénarios possibles et ne laisser pas de place au doute.

Les balises Title et les métadonnées

C’est peut-être une vieille nouvelle pour certains, mais cette erreur facile à corriger se produit tous les jours. Assurez-vous que chaque page a une balise Title, et vérifiez qu’elle est unique. De plus, veillez à ce que chacune de vos pages possède une méta description

title-meta

Bien que ces extraits, utilisés dans la recherche, ne soient pas nécessairement un signal de classement, ils aideront le chercheur à décider s’il doit cliquer ou non.

D’autre part, il est primordial de faire un check sur la structure de vos pages. On commence et on utilise qu’un seul H1 par page, et il est interdit de sauter des niveaux de titres (passage d’un H1 à un H3).

L’efficacité de vos formulaires

Les formulaires font partis des éléments les plus importants de votre site web. Ils aident votre entreprise à capturer des prospects et à créer une liste de clients potentiels intéressés par vos produits ou services. Pour cette raison, prenez le temps de vérifier la totalité de vos formulaires :

  • Pertinence – Le formulaire est-il à la bonne place ? Son incitation, est-t-elle cohérente avec le contenu de la page ?
  • Clarté – Les instructions sont-elles faciles à comprendre ?
  • Brièveté – Quelles sont les informations essentielles à obtenir ? N’oubliez pas que demander à vos utilisateurs de remplir beaucoup de champs diminue vos chances de conversion. Vous pouvez toujours obtenir ces informations plus tard si vous en avez besoin !
  • Fonctionnalité – Les informations récoltées par le formulaire vont-elles au bon endroit ?
  • Finalité – Lorsque l’utilisateur a rempli le formulaire, peut-il accéder avec succès à l’offre demandée ? L’offre est-elle fonctionnelle vis-à-vis de la promesse de l’en-tête et des instructions ?

De même pour les détails de votre encart contact. Vous devez vous assurer qu’ils sont corrects et fonctionnels. Il est impossible pour vos visiteurs de vous contacter si ces informations ne sont pas correctes. Vérifiez les numéros de téléphone, les adresses e-mail et testez s’ils fonctionnent.

Les images

Assurez-vous que toutes vos images sont au bon endroit avec la bonne résolution. Vérifiez que le format de vos images est adéquat : SVG pour les logos et les illustrations, JPEG pour les photos, PNG pour des images qui nécessite de la transparence.

Pensez à ne pas surdimensionner vos photos/images aux risques de perdre de la performance ! Il existe un bon nombre de solutions comme Imagify (plugin WordPress), ou TinyPNG pour optimiser vos images directement en ligne.

tinypng-img

Vérifiez que chaque image est correctement étiquetée avec un titre cohérent et un texte alternatif. Pour finir, un peu de jurisprudence en vérifiant que vos images sont libres de droit ou dont vous détenez les droits d’utilisations.

2. Vérifier l’accessibilité à votre site

Testez tous vos URL

Il arrive souvent qu’un site internet soit construit et hébergé sur un serveur dédié à la production, avant d’être transféré sur votre nom de domaine. Une fois que le développement et le contenu sont finalisés, il faut déplacer le site de production sur le véritable site. Et de ce fait, modifier tous les URL.

Si vous avez un petit site web d’entreprise avec peu de pages, vous pouvez le vérifier manuellement, en entrant les URL directement une par une pour vous assurer que les liens fonctionnent correctement. Cependant, si votre site web est volumineux, la vérification d’URL doit être automatisée.

Par exemple, pour un site WordPress, nous vous recommandons le plugin Broken Link Checker. Le plugin inspectera tous les liens de votre site pour que vous puissiez réparer ceux qui ne fonctionne plus.

Dans le cas où vous avez un site existant et que vous modifiez le nom de domaine, vous effectuerez certainement une redirection 301. Rassurez-vous et vérifier les redirections, c’est essentiel pour garder l’autorité de vos anciennes pages.

Assurez-vous que la page 404 est correctement personnalisé

Imaginez qu’un visiteur accède à votre site, mais sur une page inconnue, car il a fait une faute de frappe dans l’URL d’une page. La dernière chose que vous voulez que ce visiteur voie est un horrible avertissement d’erreur.

404

La page 404 est l’élément de conception le plus souvent négligé. Si un utilisateur accède à une page qui n’existe pas, c’est cette page qui s’affichera. Vous devriez remettre vos utilisateurs sur la bonne voie en leur donnant une page 404 utile et personnalisée à vos couleurs, qui les ramène à la page d’accueil ou suggère d’autres pages qui pourraient les intéresser.

Avez-vous prévu le RGAA (Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité) ?

Un site visité est un site accessible au plus grand nombre. Pensez à prévoir une navigation au clavier pour les personnes en situation de handicap.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur le sujet.

Inscrivez-vous à la Google Search Console

C’est sur la Search Console que Google communiquera avec vous en cas de problème (erreurs d’exploration, pénalités manuelles, augmentation de 404 pages, malware détecté, etc.). Jeter un œil à la Search Console vous permettra de rectifier les petites erreurs pour une accessibilité totale de votre site.

Cette console est également l’endroit où vous pouvez surveiller les performances de votre site internet : identifier les problèmes, soumettre du contenu pour l’exploration, supprimer le contenu que vous ne souhaitez pas indexer, afficher les requêtes de recherche qui ont amené les visiteurs sur votre site, surveiller les backlinks.

3. Inspecter l’aspect fonctionnel

Compatibilité des navigateurs

C’est l’une des choses les plus importantes que vous devriez aborder lors des tests, en vérifiant si votre site fonctionne bien avec tous les principaux navigateurs. Votre site peut sembler fonctionner très bien sur un navigateur comme Google Chrome, mais beaucoup moins sur Firefox ou Edge.

Assurez-vous de le tester sur tous les navigateurs et plates-formes possibles, y compris les tablettes et les appareils mobiles. Pour vous faciliter la tâche, il existe un outil ultra efficace nommé BrowserStack.

browser-stack-img

La solution vous permet de tester n’importe quelles pages sur n’importe quel navigateur en format bureau ou mobile (un vrai gain de temps!).

Les performances de votre site

Vous savez certainement que la vitesse de chargement de votre site web est un des facteurs clé des moteurs de recherche, ainsi qu’une source de satisfaction pour votre audience. La vitesse de votre site doit être l’une de vos principales priorités !

Il existe de nombreux outils pour vérifier les performances. Nous vous recommandons de vous rendre sur PageSpeed ​​Insights de Google afin de tester votre site web. C’est utile de faire ce test, car PageSpeed vous permet de vérifier si votre site est bien dans les clous de Google.

Cependant PageSpeed n’est pas toujours neutre sur la performance.

Pour cette raison, nous vous recommandons la solution Dareboost. Nous l’utilisons énormément chez Yes We Dev, car la solution est indépendante de Google. Elle propose une étude plus qualitative et complète sur la performance d’un site web. Et en plus, ils sont rennais.

Il vous suffit d’entrer l’URL de votre site pour obtenir un résultat.

dareboost-ywd

La solution vous propose également une liste d’erreurs et de bonnes pratiques à mettre en place pour améliorer vos performances.

dareboost-analyse-ywd

Vérifier que vos outils externes fonctionnent

Assurez-vous que votre Google Analytics (ou Matomo, notre solution préférée) est bien configuré et prêt à fonctionner dès le lancement. Il est essentiel que vous puissiez mesurer et analyser le trafic vers votre site.

Même scénario pour tous les autres outils (emailing, CRM, plugins pour les réseaux sociaux, etc.). N’ayez plus aucun doute sur les applications tierces que vous avez connecté à votre site.

4. Tester votre sauvegarde et la sécurité

Système de sauvegarde

Avez-vous réfléchi à ce qui se passera si votre serveur tombe en panne ? Assurez-vous que le système de sauvegarde est correctement configuré et que le processus de récupération a été testé au préalable.

Charge de trafic

Pensez à ce qui pourrait arriver à votre site s’il reçoit un afflux de trafic important. Il existe des solutions de test qui vous permettent de simuler de lourdes charges. Si vous vous attendez à recevoir un trafic important, ne négligez surtout pas cette partie, au risque de rater votre lancement !

Pages protégées

Votre site, possède-t-il des pages qui nécessitent des informations d’identification de l’utilisateur pour les afficher ? Si oui, les informations d’identification fonctionnent-elles ? De l’angle opposé, vérifiez également que les pages ne peuvent pas être affichées sans les informations d’identification appropriées.

Faites plusieurs tentatives pour accéder à ces URL sans les informations d’identification appropriées pour vous assurer que la sécurité fonctionne comme prévu.

Certificat de sécurité

Si votre site est un e-commerce ou si vous utilisez des pages chiffrées pour protéger la confidentialité des visiteurs sur un formulaire ou ailleurs. Vous devez vérifier votre certificat pour le jour du lancement.

Pour ce faire, accédez à la section cryptée de votre site. Lorsque le cadenas apparaît dans la barre d’adresse, faites un clic droit dessus et lisez le message que vos visiteurs liront. Il devrait y avoir votre nom dessus et indiquer qu’il est valide. Si le verrou n’apparaît pas ou si le nom est incorrect, informez votre fournisseur.


Si vous souhaitez obtenir un audit de votre site web avant son lancement, n’hésitez pas à nous contacter. Nous répondrons volontairement à toutes vos questions, et nous vous proposerons un conseil adapté pour votre site web.

Nos derniers articles

La méthode Scrum : l’agilité au service du développement web

Écrit le 24 février 2021 par Merwan El Attar

Le framework Scrum est à la mode ces derniers temps. Tout le monde en parle, mais qu'est-ce que c'est réellement ?
Conseil et stratégie

Comment construire le cahier des charges de son site web ?

Écrit le 17 février 2021 par Merwan El Attar

La création d’un site web demande un certain travail en amont. La rédaction d’un cahier des charges pour la création de son site internet est un élément nécessaire à sa bonne conduite.
Conseil et stratégie

Comment rédiger le cahier des charges de votre application web : Modèle et Ex...

Écrit le 3 février 2021 par Merwan El Attar

Pour n’importe quel projet web, qu’il s’agisse d’un site internet ou d’une application web, la rédaction d’un cahier des charges est une étape essentielle au bon déroulement d’un projet.
Conseil et stratégie